Ronde 9 : BISCHWILLER CHAMPION DE FRANCE 2018 … deux rondes avant la fin !! – Brest 2018 – Championnat de France des clubs TOP12
  • 12 rue de Kergoat 29200 Brest

Ronde 9 : BISCHWILLER CHAMPION DE FRANCE 2018 … deux rondes avant la fin !!

Ronde 9 : BISCHWILLER CHAMPION DE FRANCE 2018 … deux rondes avant la fin !!

Ronde 9 : BISCHWILLER CHAMPION DE FRANCE 2018 … deux rondes avant la fin !!

Rondes après rondes, on sentait bien que l’équipe du Grand Est avait Caïssa de son côté ! Il y eut d’abord le faux pas dès la ronde 1 de leur meilleur ennemi Clichy, mais aussi les très rares défaites individuelles de ses joueurs (seulement 3 au total sur 64 parties !!), et enfin les nombreux matchs gagnés « de justesse » par un seul point d’écart contre les autres puissantes formations : 1-0 contre Nice, 1-0 contre Grasse, 1-0 contre Bois-Colombes, 3-2 contre Mulhouse…

Bâtie autour d’Etienne Bacrot le numéro 2 français, et sponsorisée par le grand mécène allemand des échecs « Grenke » (qui fait aussi gagner Baden Baden de l’autre côté du Rhin), Bischwiller est une équipe de pros ultra-solides !

Néanmoins, il leur fallait passer ce dernier obstacle Clichy, qui ne décrochait pas au classement et venait de remporter 7 matchs à la suite !

Dans ce match choc qui s’est terminé par la victoire 3-1 de Bischwiller, pas moins de 16 Grand-Maîtres étaient alignés sur les 8 échiquiers, puisque même les deux joueuses au dernier échiquier détenaient le titre (de GMf) !

Au final, on peut noter un détail intéressant : ce sont les trois seuls joueurs qui avaient perdu chacun une partie – Naiditsch, Edouard et Le Roux – qui marquent les trois points cruciaux contre Clichy.

Pauline Guichard (Clichy) sauve en fin de match l’honneur de son club en remportant sa partie (face à Nino Maisuradze) et conserve ainsi sa place de « top-scoreur » du classement individuel.

Les 5 heures du match commenté par DiagonaleTV sont à revivre au menu « en direct! » puis « vidéos ».

Pourquoi Bischwiller est-il déjà champion de France deux rondes avant la fin ? Tout simplement car au classement général, Clichy et Bois-Colombes peuvent atteindre 29 points au maximum (23+3+3). Bischwiller quant à lui  les atteindra même en perdant les deux derniers matchs (27+1+1), mais le fait d’avoir gagné les deux confrontations directes place l’équipe alsacienne automatiquement devant.

(NB : Il y a tout de même un cas de figure où Bischwiller n’est pas champion de France : en ne se présentant pas aux derniers matchs, donc en marquant zéro point !! Un « oubli » qui n’arrivera bien sûr pas…)

 

L’autre match du jour était Grasse vs Bois-Colombes, avec un enjeu direct pour le podium. C’est finalement la surprenant équipe francilienne, inférieure sur le papier, qui s’impose 2-1 (gain de Duda contre Kuzubov, et de Dionisi contre Sebag) et rejoint même Clichy à une très jolie 2ème place ex aequo.

Saint Quentin a fait une excellente opération en battant 3-1 Mulhouse qui craque sa fin de tournoi. Un résultat très important pour le club des Hauts de France en vue du maintien.

Enfin, dans les deux derniers matchs du jour, Monaco et Vandoeuvre ont perdu face à Nice et Tremblay sur le même score 1-4. A noter la belle performance de Madame Cornette qui bat le GM Stevic.

A demain lundi pour la ronde 10, avec les matchs de la peur pour la descente (toujours entre Evry, Saint Quentin et Tremblay), et la course au podium entre Clichy, Bois Colombes et Grasse…